Le lâcher-prise… Est-ce que ça se peut vraiment?

Par Magali

 

En tant qu’intervenant, on se fait souvent demander comment on fait pour ne plus se sentir stressé par l’avenir de notre proche, ne plus angoisser lorsqu’on est sans nouvelles ou de le laisser faire ses propres choix sans intervenir.

Comment faire tout ça? Si seulement c’était simple!

Ce que je leur propose souvent, c’est d’apprendre à lâcher prise… Mais qu’est-ce qu’est le lâcher-prise réellement?

Lorsqu’on parle de lâcher prise, ça ne veut pas dire d’arrêter de se soucier de notre proche, c’est simplement d’apprendre à l’accompagner sans se brûler.

Pratiquer le lâcher-prise, ça peut se faire sur tous les aspects de notre vie. C’est donc de ne pas s’attacher aux choses qui nous empêchent d’avancer, d’accepter nos limites et de ne pas se laisser contrôler par les tensions qui nous paralysent.

C’est aussi de ne pas perdre du temps avec les choses dont on n’a aucune influence. On peut alors se demander : « qu’est-ce que je peux contrôler? » et « qu’est-ce que je ne peux pas contrôler? » Si on ne peut pas changer la situation, alors il faut lâcher prise, tranquillement. Par exemple, on ne peut pas contrôler les comportements, les réactions de notre proche. Par contre, on peut contrôler comment nous, on va réagir à ceux-ci. C’est donc sur cela que l’on doit se concentrer.

On doit débrancher la prise qui contrôle notre vie et nos émotions.

Lâcher prise, ça prend du temps. On doit apprendre à le faire petit à petit. C’est normal qu’au début, ça ne fonctionne pas très bien, mais en continuant à faire des efforts, cela deviendra des réflexes, que vous pourrez appliquer tout au long de votre vie.

Pour vous aider, voici quelques conseils pour lâcher prise :

  1. Respirez! C’est simple, on doit se recentrer sur notre respiration. On se tourne vers une respiration abdominale et on se concentre sur l’air qui entre et qui sort de nos poumons, de sorte qu’on oublie nos soucis quotidiens. On peut aussi avoir recours à des vidéos ou des applications (Ex : calm, respirelax, etc.).
  2. Méditez. La méditation est un bon moyen de se vider l’esprit et d’être dans le moment présent. Certaines applications comme petit bamboo et headspace peut vous permettre de faire une séance de méditation quand vous avez de la difficulté à lâcher prise.
  3. Faites des listes. Cela permet de se vider la tête, de mettre sur papier pour libérer ses pensées. On peut même faire une liste des choses que l’on peut contrôler ou pas et voir où on pourrait lâcher prise. Ça peut aussi être d’écrire dans un journal les pensées, les émotions qui nous habitent pour mieux les comprendre et les accepter.
  4. Restez dans le moment présent. Souvent, on va repenser aux choses qu’on n’a pas faites correctement dans le passé ou on va penser à tout ce qui pourrait arriver dans le futur. Il est important de se recentrer dans le moment présent. Si vous avez du mal à le faire, vous pouvez vous attacher à votre environnement. Par exemple, vous pouvez nommer vos observations avec l’aide de vos sens. On va alors nommer 3 choses que l’on peut toucher, 3 choses que l’on peut gouter, 3 choses que l’on peut voir et 3 choses que l’on peut entendre.
  5. Faites de la visualisation positive. On se concentre sur quelque chose ou quelqu’un qu’on aime, on l’imagine et on oublie le reste. Par exemple, si vous aimez aller à la plage, imaginez-vous le paysage, le son des vagues, l’odeur de la mer, etc.
  6. Acceptez-vous!! Acceptez que vous ayez certaines limites et que vous n’êtes pas infaillible. Vous n’êtes pas parfait, mais personne ne l’est! Vous avez des faiblesses et elles font partie de vous. Avoir un regard trop critique sur soi nous fait stagner, nous empêche d’avancer et d’être la meilleure version de nous-mêmes. Il faut aussi accepter que ce ne soit pas tout le monde qui va nous aimer et arrêter de se soucier de ce que les autres pourraient penser. Ça nous occupe constamment l’esprit et nous empêche de rester dans le présent.
  7. Revisitez le filtre de vos perceptions. Parfois, on a tendance à interpréter le comportement des autres de la mauvaise façon et cela peut être source de conflits ou de malentendus. Il faut accepter que tout le monde est différent et d’imaginer quelque chose en fonction de nos perceptions ne veut pas dire que c’est la vérité. Demandez-le simplement.
  8. Permettez-vous une pause. Vous avez le droit de prendre un moment pour vous, vous poser dans le moment présent ou simplement faire une activité que vous aimez. Souvent, on revient de cette pause plus efficace et plus heureux.
  9. Ne prenez pas les choses trop personnelles. Il faut arrêter de penser que tout ce que les gens font autour de nous, c’est envers nous. Certaines choses arrivent et c’est hors de notre contrôle. On doit donc accepter que cela puisse arriver et que ce ne soit pas contre nous.
  10. Permettez-vous un changement. On ne peut pas changer sans volonté. Pour pouvoir lâcher prise, on doit être en mesure de faire une réflexion sur notre vie et il faut vouloir changer les comportements et les habitudes qui sont nocives pour notre santé mentale.

Lâcher prise se travaille et prend du temps, mais une fois qu’on réussit à se libérer juste un petit peu de tout ce que nous ne pouvons pas contrôler, on se rend compte que la vie est belle et qu’il faut en profiter pleinement.

 

 

Un sujet vous intéresse? Partagez-nous le au info@lapogee.ca